La vie est mal configurée

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi, décembre 20 2013

Quota de meuf

Diverses instances de l'enseignement supérieur et de la recherche ont mis en place des quotas officieux de femmes dans les jurys de recrutement. Dernièrement, un épisode m'a bien fait rire :

Acte 1 — Une collègue me demande si je ne connaîtrais pas une femme maître de conférence ou assimilée (p.ex. chargée de recherche CNRS ou INRIA) travaillant dans une certaine thématique, pour faire partie d'un comité de sélection. Après discussion autour de moi je finis par proposer un nom. Et hop, le « quota de meuf rang B ».

Acte 2 — Une autre collègue, professeure des universités, me dit avoir été sollicitée pour être membre d'un comité dont j'identifie rapidement qu'il s'agit du même. Elle peste contre le fait de faire quota de femme rang A et n'a pas envie de voir son printemps occupé par trop de comités.

Je me demande quelle portion des professeures des universités et directrices de recherche en informatique est sollicitée pour faire quota de meuf dans les divers comités (l'avantage d'être un homme : on me fiche largement la paix).

(Remarque : peut-on parler de « poste à moustaches » avec des jurys féminisés ?)

mardi, octobre 22 2013

Buzzer

Hier il y a eu un buzz massif au sujet d'une vidéo mise en ligne par un animateur de la radio NRJ, dans lequel celui-ci embrasse des femmes dans la rue par surprise, après avoir prétexté de leur poser des questions. S'en est suivi de l'indignation, puis toute une polémique sur laquelle je ne reviendrai pas, puis une manifestation devant les locaux d'NRJ.

Outre le sexisme évident de l'affaire (je soupçonne que, par exemple, cet animateur n'aurait pas apprécié qu'un homme l'embrasse sur la bouche par surprise dans la rue et que ce soit filmé), se dessine un autre trait peu réjouissant : la croyance d'une partie des gens de médias que le reste de la population est à leur disposition, que des comportements inacceptables en général (l'animateur a ensuite expliqué qu'il ne fallait pas refaire ce qu'il a fait « chez soi ») le sont quand il s'agit de la radio ou à la TV. Parce que vous comprenez, la TV, la radio c'est cool ; et puis c'est tellement important de faire le buzz, quitte d'ailleurs à reprendre une idée déjà faite ailleurs !

Récapitulons : il y a les choses que l'on peut faire parce que l'on est animateur chez NRJ, donc important, cool et fun (attends, on fait le buzz, on a deux millions de vues, un truc de ouf !), mais que Kevin et autres « gens mal élevés » ne doivent pas faire.

Le problème est que Kevin (ou Charles-Édouard, ou Claire), lui aussi, il estime avoir le droit de faire des trucs de ouf parce que c'est fun et qu'il se trouve spirituel, cool etc.

mardi, septembre 24 2013

Qu'en termes choisis ces choses-là sont dites

Un sujet qui me passionne, s'agissant des sociétés humaines, est la diversité des réactions que l'on peut observer pour des faits semblables, selon que les positions sociales des acteurs s'insèrent ou non dans tel ou tel cliché ou schéma d'interprétation. L'actualité nous fournit un bon exemple par la juxtaposition de deux faits divers somme toute assez semblables.

Lire la suite...

samedi, septembre 21 2013

L'université n'est pas un établissement de bains

L'anecdote suivante pourra faire sourire certains de mes lecteurs et lectrices. Je l'ai déjà brièvement évoquée sur ce blog, mais la rapporte ici avec plus de détails parce que, alors que je la croyais largement connue dans les milieux universitaires, surtout féministes, cela ne semble pas le cas.

Lire la suite...

samedi, avril 20 2013

Des fois que l'on confonde !

Les récents débats sur le « mariage pour tous » nous ont démontré que certaines personnes avaient peur que l'on oublie la différence entre hommes et femmes. Heureusement, les vendeurs de produits pour enfants se chargent de nous la rappeler.

Je me suis dernièrement trouvé dans un magasin de chaussures, devant le rayon pour les pointures environ 20 (soit pour bébés de 12-24 mois)... ou plutôt les rayons : un pour les garçons avec des chaussures bleues, beiges, brunes, l'autre pour les filles avec des chaussures roses, avec des fleurs.

Car, bien entendu, à cet âge tendre, déjà, garçon et filles sont fondamentalement différents et les uns aspirent à s'habiller en couleurs viriles tandis que les autres sont des Hello Kitty en devenir.

samedi, avril 6 2013

Sexisme et recrutements dans l'enseignement supérieur et la recherche

Avec le printemps reviennent, outre les pollens responsables d'allergie, les comités de sélection pour les recrutements des enseignants-chercheurs. C'est donc le moment d'évoquer certains problèmes de la démographie de cette profession.

Lire la suite...

mardi, avril 2 2013

Expérience de pensée sur l'affaire DSK / Sofitel

Imaginons que ce fût Anne Sinclair et non son époux Dominique Strauss-Kahn qui était en voyage à New-York et qui descendait au Sofitel, qu'un personnel technique (électricien ou plombier), noir et avec de la famille impliquée dans des trafics de drogue, fût rentré dans sa chambre, et qu'Anne Sinclair l'accusât de viol.

Qu'auraient dit les médias et les commentateurs français ? Par exemple, M. Bernard Henri-Lévy aurait-il expliqué que l'accusation n'était pas plausible car, dans ce type de grands hôtels, un technicien ne pénètre jamais seul dans une chambre occupée ?

samedi, mars 30 2013

Geek : une identité plurielle

Le site féministe Ça fait genre a dernièrement publié un article, très long et fouillé, sur le « sexisme chez les geeks ». Je profite de l'occasion pour complimenter l'auteure, Mar_Lard, qui a passé un temps certain pour recenser des comportements choquants en se faisant au passage copieusement injurier, voire menacer ; je n'aurais jamais eu sa patience.

Lire la suite...