Parfois, des gens me contactent parce qu’ils aimeraient un programme qui fasse ceci ou cela, généralement quelque chose d’assez simple (classer automatiquement des fichiers selon certains critères…) mais non prévu dans les applications toutes faites qu’ils ont à leur disposition. Voici donc quelques conseils pour débuter en programmation, issus de tentatives d’aider ces personnes et de mon expérience d’enseignement.

Trouvez un tutoriel qui explique pas-à-pas, en termes très concrets, comment et où taper votre programme et l’exécuter. Pour certaines personnes qui n’utilisent l’ordinateur que pour faire de la bureautique, les simples actions de taper du texte brut et lancer un programme en ligne de commande sont déjà trop avancées et nécessitent des explications.

La principale difficulté en programmation n’est pas de connaître les détails du langage de programmation (même s’il y a parfois des examens scolaires ou universitaires qui portent là dessus). Les principales difficultés sont :

  1. Identifier ce que l’on veut faire. La plupart des gens sans expérience de la programmation ont les plus grandes difficultés à expliquer ce dont elles ont besoin, car dans leur demande il y a énormément d’implicite. La programmation nécessite d’expliciter l’implicite.

  2. Décomposer le problème à résoudre en sous-problèmes, puis sous-sous-problèmes, etc., tout en restant patient. J’entends par là qu’avant d’avoir le résultat final, il va falloir passer par des travaux préparatoires qui ne produiront pas ce qui est demandé. (Cette difficulté est d’autant plus curieuse que, par exemple, quand quelqu’un cuisine un dessert compliqué, on ne s’étonne pas qu’il ne soit pas prêt en cinq minutes, ou que la pâte crue ne soit pas le résultat final.)

Il faut tester chaque partie du programme, de préférence au fur et à mesure de sa rédaction. Les débutants ont parfois tendance à produire un programme complet, à le lancer et à s’étonner qu’il ne fonctionne pas. Par exemple, quand un logiciel censé calculer la solution au problème considéré, puis à l’afficher, ne fonctionne pas correctement, on ne sait pas a priori si c’est le calcul de solution qui est incorrect, ou l’affichage, voire la communication entre les deux (les données sont fournies par le premier pas de la façon attendue par le second). Il faut donc tester ces différents points, soit au moment de la rédaction soit a posteriori.

Il faut garder la tête froide. On voit parfois des étudiants avec un programme presque juste se livrer à des modifications sans queue ni tête alors qu’il leur suffirait de se poser et de considérer les choses froidement.

Enfin, il faut lire les messages d’erreur et d’avertissement. J’ignore pourquoi c’est une telle difficulté.