Je ne le cache pas : j'appréciais peu Charlie Hebdo dans son ensemble, bien que j'aie pu y apprécier certains articles. Je trouvais ses dessins souvent grossiers, vulgaires, et pour tout dire faciles. La énième plaisanterie sur les curés forcément pédophiles, ah ah ah. J'avais décroché avant leur virage plus franchement anti-musulman.

Je pense toutefois que certains font fausse route lorsqu'ils expliquent, en somme, que « qui sème le vent récolte la tempête ». Tout d'abord, bien entendu, et cela devrait aller de soi, en raison de la disproportion des moyens utilisés : tous les raisonnements sur les populations discriminées n'explique pas que l'on venge un manque de respect à l'arme de guerre. On peine d'ailleurs à comprendre comment des gens peuvent vouloir voler au secours d'une divinité toute puissante, miséricordieuse et omnisciente, comme si celle-ci pouvait avoir besoin d'aide.

Par ailleurs, les analyses du type « à forcer de multiplier les propos et dessins à la limite du racisme, ils ont creusé leurs tombes » ignorent la revendication des terroristes : ils n'ont pas tué pour défendre une population contre le racisme ou l'islamophobie, par exemple pour protester contre des plaisanteries de mauvais goût sur les femmes voilées, mais pour punir des individus d'avoir manqué de respect envers leur prophète.

Ensuite, il est tout à fait possible de s'attirer la haine, les menaces voire les attentats de certains musulmans sans avoir publié de caricatures grossières. Il suffit de publier ce qu'ils estiment contraire à leurs règles de vie, qui pourtant ne sauraient s'imposer au reste de la population. J'ai déjà expliqué sur ce blog comment Wikipédia recevait des demandes insistantes, comportant parfois des menaces (« vous vous attirerez la colère de millions de musulmans ») visant à obtenir, entre autres revendications :

  1. La suppression d'images représentant Mahomet, issues d'ouvrages musulmans vieux de quelques siècles (nous ne parlons évidemment pas de caricatures contemporaines). Certes, ces images ne sont pas la vérité historique (pas plus que les représentations de rois de France du Moyen-Âge très postérieures à leur vie, ou celle des saints catholiques), mais il s'agit d'une documentation sur comment on voyait ce personnage historique dans différents lieux et époques…

  2. La mention « la paix soit sur son nom » ou du moins l'abréviation PBUH (peace be upon him) après chaque occurrence de son nom.

Les possibilités qu'ils auraient eu de, tout simplement, s'abstenir de consulter Wikipédia (site privé et gratuit), ne pas y consulter les articles relatifs à leur religion, ou encore créer un miroir filtré du site, ne leur suffisaient pas.

Il est pour moi évident que, sauf à censurer les ouvrages d'histoire, de géographie, de biologie et de tant d'autres disciplines afin qu'ils respectent tous leurs interdits, ces gens ne seront jamais contents et continueront leurs menaces. Il est donc à mon avis parfaitement naïf d'imaginer que s'abstenir de publier des dessins injurieux et de mauvais goût suffira.

(NB : Wikipédia a également fait l'objet de pressions d'une certaine droite américaine, mais celle-ci procède différemment : elle produit des articles trompeurs, à scandale, dans la presse et fait pression sur les entreprises qui font des dons. Bref, ils sont du genre à expliquer qu'untel ou untel est pro-pédophilie parce qu'il n'acquiesce pas à toutes leurs demandes hystériques. C'est désagréable mais ce n'est pas du même ordre qu'un attentat.)