RFI rapporte que, pour dépister le virus Ebola, on mesure la température des voyageurs dans les aéroports à l'aide d'un « pistolet laser »:

Un pistolet laser sur la tête pour mesurer la température, une camera thermique pour afficher la chaleur des corps sur un écran plat, c’est le nouveau rituel pour les passagers dès l’entrée de l’aéroport Gbessia de Conakry. Ce dispositif de sécurité sert à identifier les passagers qui ont une fièvre au-delà de 38°.

Il s'agit, semble-t-il, d'une mesure par infrarouges thermiques, qui ne met pas en jeu de laser en elle même. Le laser, opérant en lumière visible, n'est là que pour pointer le point de mesure. Autrement dit, un bête pointeur laser (oui, comme ceux pour pointer le tableau dans les exposés ou faire courir un chat d'appartement) couplé à un thermomètre à infrarouges. Cela fait cependant plus impressionnant de parler de « pistolet laser », comme dans Star Wars...