Cette situation familiale n'a bien entendu de conséquence ni sur les enseignements donnés, ni sur la rémunération, qui est fonction exclusivement du nombre d'heures travaillées. Par ailleurs, il n'y a nulle explication sur ce qui est fait des informations ainsi collectées. (S'agit-il d'une vieille habitude de demander si les personnels sont célibataires ou mariés, que l'on aurait enrichi, avec les années, des mentions de PACS et d'union libre ? On n'ose penser qu'il s'agit de satisfaire la curiosité déplacée de personnels administratifs quant à la vie privée de celles et ceux dont ils gèrent le dossier...)

On a récemment supprimé, à raison, la mention « mademoiselle » des formulaires administratifs, puisque celle-ci, ne s'appliquant qu'aux femmes, indiquait leur statut marital sans qu'il y en ait besoin. Il est temps de supprimer des formulaires administratifs les autres demandes d'informations d'ordre personnel qui ne regardent pas les services demandeurs.