Je ne voudrais n'avoir rien à voir avec Elsevier. Il m'arrive pourtant, malheureusement, de devoir évaluer un article, voire de publier un article, dans des revues de cette société, pour arranger un collègue ou un doctorant.

Non seulement ces gens nous exploitent, non seulement ils veulent que j'évalue gratuitement les articles qu'ils revendront, mais en plus leur système en ligne d'édition et d'évaluation est pénible.