En 2001, mon éminent camarade (et retraité collègue) Alain Finkielkraut publiait avec Paul Soriano un essai intitulé Internet, l'inquiétante extase. Il me semble me rappeler qu'il expliquait doctement qu'Internet n'avait aucun intérêt pour les étudiants, sauf peut-être en troisième cycle.

En 2013, il se demande s'il faudrait qu'il se mette à internet, au risque d'abuser de la sollicitude de ceux qui, actuellement, cherchent sur ce médium les informations et les documents qui lui sont nécessaires.

Peut-être devrais-je écrire un essai sur les peuples de la Bolivie et du Pérou. J'y suis allé en vacances une fois ; cela devrait suffire.

PS Comme souvent, Xkcd a tout dit sur le sujet.