Explication : en France, on distingue trois sortes d'infractions réprimées pénalement : les contraventions, les délits et les crimes, par sévérité et lourdeur du processus judiciaire croissantes. « La proposition de loi socialiste prévoit d’en faire un «délit» sanctionné d’une contravention » n'a donc guère de sens.

Dans les deux propositions de loi examinées, que ce soit celle des communistes et apparentés ou celle des socialistes, on parle bien d'une contravention de 5e classe, donc jugée en tribunal de police, et non d'un délit, jugé en correctionnel ; sauf pour le cas des prostitué(e)s mineures, qui est déjà réprimé ainsi.

Plus généralement, cet article illustre une des choses qui m'agacent dans une partie de la presse française : le but y est de « faire la morale » avant d'informer. J'estime pouvoir me passer de ces petites remarques, expressions etc. censées souligner le fait que Rioufol et al. sont des méchants.