Lu dans Le Matin :

« Pour le conseiller national socialiste genevois Manuel Tornare, l’ambassadeur chauffard ne doit plus représenter la Suisse. »

(Ceci rejoint la discussion sur la précision des langues et les shift-reduce conflicts.)