J'entends régulièrement parler des conditions dantesques de fonctionnement de l'Université Paris-8 (« Vincennes » qui a déménagé à Saint-Denis), par la presse, mon médiatique collègue Baptiste Coulmont et mon collègue associé et eschatologue à ses heures Jean-Noël Lafargue. Je lis parfois qu'il y a là bas 300 doctorants en philosophie, ce qui semble énorme dans l'absolu (à titre de comparaison, il y a environ 290 doctorants en informatique toutes universités confondues à Grenoble+Chambéry, qui est il me semble le deuxième centre français dans cette discipline après Paris).

Bien entendu, les thèses en philosophie et en sciences exactes ne sont pas comparables : il est très rare que les doctorants en philosophie bénéficient d'une allocation de recherche, et ils font donc leur doctorat typiquement en parallèle d'un emploi d'enseignant en lycée ; les durées sont donc bien supérieures. J'aimerais toutefois savoir combien il y a d'enseignants-chercheurs (ou, soyons fous, chercheurs) habilités à diriger les recherches en philosophie à Paris-8, ce qui permettrait de connaître le nombre moyen d'étudiants encadrés. (Je ne trouve pas de listes d'enseignants-chercheurs sur le site de l'UFR Arts, Philosophie, Esthétique de Paris-8, alors que l'école doctorale à laquelle je suis rattachée publie une liste des personnels pouvant diriger des thèses.)