Les chercheurs du CNRS sont évalués par les sections du comité national de la recherche scientifique (CoNRS), qui comprend à la fois des chercheurs CNRS et des (enseignants-)chercheurs d'autres organismes, élus ou nommés (l'évaluation des équipes et des laboratoires pris dans leur ensemble est du ressort de l'AERES, mais celle-ci invite des membres du CoNRS dans ses équipes d'évaluateurs). Ces sections servent également de jury d'admissibilité pour les concours de recrutement, et évaluent les chercheurs pour les promotions ; elles sont donc très importantes pour les carrières.

D'après le bilan social du CNRS, 2011, il y a 20% de femmes parmi les chercheurs évalués par l'ancienne section 7 (informatique, automatique, robotique...). En revanche, dans la nouvelle section 6 du CoNRS (il y a eu un redécoupage de l'informatique en deux sections, 6 et 7), il y a 10 femmes pour 11 hommes, dont la présidente de section.

Sans tambour ni trompettes, un effort pour la parité.

(En revanche pas de parité dans la nouvelle section 7.)