Un gouvernement G se propose d'appliquer une mesure M. Des opposants O manifestent, annoncent diverses mesures visant à faire échouer M, voire commencent à appliquer ces mesures. Leurs arguments ?

  1. La mesure M, personne n'en veut chez « les vraies gens », il n'y a que des lobbies peu représentatifs qui la soutiennent.
  2. Les simples citoyens qui en voudraient auront été embrigadés par les médias complices du gouvernement. La preuve : ceux-ci ne reprennent pas ou peu les arguments des opposants.
  3. Cette mesure coûtera cher et aura un impact terrible sur la société.
  4. Le gouvernement G est sourd et aveugle, gouverné par l'idéologie et les lobbies, et ignore la vraie souveraineté populaire, représentée par O.
  5. L'argument « G a été élu, pas O » est inopérant. O agit au nom d'une réalité naturelle supérieure aux jeux politiciens.

(Je rappelle que les phrases ci-dessus résument les positions de O, je ne les reprends pas à mon compte.)

Question : que décris-je ?

Question subsidiaire : si deux groupes A et B affirment chacun représenter la loi naturelle, le bon sens commun, et le vrai peuple, mais proposent des mesures différentes, comment faire pour les départager ?

PS Avant de donner un exemple, lisez bien la condition 1 : les opposants doivent prétendre que la mesure envisagée n'est soutenue que par une petite minorité de la population, mais organisée en lobby influent.