Cet article illustre bien le caractère international de la recherche scientifique actuelle : parmi les co-auteurs,

Seul problème : le vietnamien n'arrive apparemment pas à obtenir un visa pour faire la présentation du travail à cette conférence organisée à Manchester, Angleterre, par un belge travaillant en France et (sous réserves) un israélien travaillant aux États-Unis.

Bien entendu, tout ce petit monde se parle en anglais.