Lu dans un article sur l'implantation russe dans la ville de Nice, dans le magazine de la compagnie aérienne BMI : il s'agirait maintenant de russes de la « classe moyenne », dépensant entre 0,5 et 1,5 millions d'euros pour s'acheter une résidence secondaire sur la Côte d'Azur.

Nous devons avoir des notions différentes sur que peut être la « classe moyenne » dans un pays où le produit national brut per capita, ajusté en parité de pouvoir d'achat est d'environ 16000$/an.