Il m'arrive parfois de tomber sur des discussions entre enseignants du secondaire au sujet de l'hétérogénéité des classes. Je ne m'estime pas compétent sur l'enseignement au collège (je l'ai quitté il y a une vingtaine d'années et n'y ai jamais enseigné). Toutefois, je m'interroge : comment peut-on enseigner à un public vraiment hétérogène ? N'y a-t-il pas de prérequis ?

Prenons un exemple que je connais bien : l'enseignement de la programmation assez élémentaire, que j'ai pratiqué pendant 10 ans. Il y a deux cas de figure :

  1. les vrais grands débutants.
  2. ceux qui en fait avant

avec évidemment toute la gradation.

Si on mélange les deux populations, soit on largue les premiers, soit on ennuie fortement les deuxièmes. La solution retenue à l'École polytechnique a été de faire deux cours de programmation pour les entrants. Dans d'autres endroits, on prévoit des stages de « remise à niveau » (j'ai enseigné une fois dans un tel stage pour la programmation en langage C, c'était sportif).

Je ne comprends tout simplement pas comment on peut enseigner sans prérequis. Par exemple, comment peut-on enseigner une discipline basée sur l'écrit si on a une partie du groupe qui est semi-illettrée, mais pas les autres ? Doit-on sans cesse faire des rappels ? De même, comment enseigner les mathématiques à des gens qui ont du mal à faire une simple addition ?