Suite aux assassinats récents dans le sud-ouest de la France, une ex-championne de natation a déclaré « Supprimez ces jeux vidéos à la c... Et ça ira déjà mieux ! ». Le sous-entendu est que l'auteur de ces crimes s'est entraîné grâce à des jeux vidéo violents.

Rappelons quelques évidences. Le maniement d'une arme à feu réelle n'a pas grand chose à voir avec celui d'une arme dans les jeux. Une arme réelle a un poids et du recul, et viser nécessite un certain entraînement, alors que dans les jeux il n'y a pas ces problèmes pratiques. J'ai joué à des jeux comme Doom, Quake, ou encore Enemy Territory, mais cela ne m'a nullement appris à manier une vraie arme... Ce n'est pas non plus dans les jeux vidéo que l'on apprend à tirer de sang froid, en situation réelle, et à réagir avec ordre et sans affolement si une arme s'enraie.

Dans les mauvaises séries ou films américains, les gens tirent des rafales d'armes automatiques avec l'arme à bout de bras et en courant. Dans la réalité, c'est juste mécaniquement impossible.

Cessons donc de pointer du doigt sans réfléchir et sans attendre les résultats de l'enquête.