J'ai fini par pouvoir me connecter.

Impossible de me connecter au VPN de l'Université Joseph Fourier, ni de faire un SSH vers mon laboratoire. Il est cependant possible de se connecter par SSH sur une machine qui fait spécialement tourner un sshd sur le port 443.

Commentaire : c'est très, très bête de la part de la SNCF.

Leur réseau WiFi est non chiffré, autrement dit les mots-clefs pour les sites HTTP (par opposition à HTTPS) ou les accès aux emails IMAP (par opposition à IMAPS) sont envoyés en clair et espionnable depuis n'importe quelle autre machine présente dans le salon. Autrement dit, là, je pourrais sans doute récupérer les mots de passe email, Twitter, etc. etc. de nombreux autres clients.

Non seulement leur réseau est non chiffré, mais ils empêchent d'utiliser les moyens de sécurisation usuels (VPN ou SSH).