Depuis quelques années, nos autorités de tutelle se gargarisent de l'« excellence » et prétendent avancer les positions des universités françaises dans différents classements, dont le plus connu est celui de Shangaï (au besoin, on prendra un autre classement s'il donne un meilleur rang). On se voit déjà jouer dans la même division que Berkeley, Stanford ou Harvard !

Peut-être s'agit-il de mon mauvais esprit habituel, mais il me semble qu'avant de vouloir jouer au grand centre de la recherche internationale, il faut s'en donner les moyens, notamment par une réforme des pratiques et services administratifs. Par exemple, je pense qu'à Berkeley, Stanford ou Harvard, il est possible de commander un document sur Internet en payant par carte bancaire. Dans l'université française typique, c'est impensable ; après tout, cela ne fait qu'une trentaine d'années que ces cartes sont répandues dans notre pays, on ne va tout de même pas passer sans réfléchir aux dernière innovations !