Des collègues ont écrit un ouvrage de cours de niveau universitaire, ce qui leur a demandé un temps et une énergie certains. Ils ont voulu le faire publier chez un célèbre éditeur français. Ils se sont rendus compte que ce dernier n'a tout simplement pas fait relire leur livre, y compris pour les fautes d'orthographes.

Cela ne m'étonne guère : j'ai chez moi un ouvrage publié par un célèbre éditeur scientifique international dont, clairement, les coquilles d'anglais laissés par les auteurs (chinois) n'ont pas été relues et corrigées.