J'apprends que, suite à des polémiques sur telle ou telle exposition, telle ou telle pièce de théâtre, des parlementaires très à droite envisageraient de supprimer les subventions publiques aux institutions organisant des représentations insultant les religions.

Heureusement que l'intelligence n'est pas une religion, car au vu de la quantité d'émissions insultant l'intelligence qui passent dans l'audiovisuel public, il faudrait supprimer la redevance télévisuelle !

Plus sérieusement, j'aimerais savoir combien de personnes vont voir, en payant leur place, ces pièces de théâtre (voir ce billet précédent). Car, indépendamment du cas particulier des religions, des pièces choquantes, ou conçues pour choquer, se pose peut-être le problème des critères de sélection des bénéficiaires de subventions. J'aimerais savoir comment, sur quels critères, l'on choisit les pièces représentées dans les théâtres subventionnés. Il me semble que la majorité des artistes ont du mal à vivre de leur art, il est donc légitime de savoir comment l'on sélectionne ceux qui bénéficient du financement public.