M. Brice Couturier écrit aujourd'hui, à propos de la philosophe Blandine Kriegel :

Et c’est peut-être ce qui vous vaut l’incompréhension et la haine des rédacteurs de Wikipedia. Vous avez lu les horreurs qu’on y lit de vous ? On y reviendra peut-être, même si l’Encyclopédie en ligne ne le mérite guère…

Lisons la biographie Wikipédia en français de ma distinguée camarade Blandine Kriegel. Je n'y lis aucune « horreur » évidente. Quelqu'un pourrait-il m'éclairer ?

J'aurais bien demandé à ma distinguée camarade, mais, pour des raisons que je n'explique pas, elle ne figure pas dans l'annuaire des anciens élèves des écoles normales supérieures de Lyon, Saint-Cloud et Fontenay-aux-Roses.

Mise à jour : M. Couturier explique « qu'une partie des articles mis en ligne par ce biais sont tendancieux et qu'ils sont l'oeuvre d'idéologues plus soucieux de l'écart de chacun par rapport à une "norme politique" ... Du côté du militantisme de gauche : l'article consacré à André Glucksmann : c'est une espèce de réquisitoire digne d'un procès stalinien. "Un "révolté" de mai 68, "converti à l'atlantisme" et qui a évolué, en donnant sa voix à Nicolas Sarkozy vers le "néo-conservatisme"... "Les carrières et trahions des repentis", etc. ».

Autrement dit, les carrières de plusieurs philosophes ou « intellectuels » contemporains sont décrites uniquement au travers du prisme de leur évolution politique de la gauche vers la droite. M. Couturier ne nie pas les faits, il trouve simplement que ces biographies mettent trop l'accident sur ces évolutions politiques et pas assez sur leur pensée.

La vérité est donc, probablement, que la politique intéresse plus ceux qui écrivent sur Wikipédia que la philosophie développée par les personnes citées. Ceci reflète d'ailleurs les préoccupations de la société, et la façon dont ces personnes mènent carrière : qui connaît pour sa philosophie mon éminent collègue et camarade Alain Finkielkraut, en comparaison de ceux qui le connaissent pour ses déclarations sur la société française, l'immigration, l'éducation ou autre sujet de l'actualité politique ?