Mes lecteurs se rappellent peut-être cette tribune. Je m'aperçois que ma tribune, rédigée en juillet, rejoint les conclusions rédigées peu auparavant par le comité d'éthique du CNRS.