J'ai parfois entendu dire que l'on pratique l'anonymat des copies d'examen à l'université pour éviter le racisme des professeurs envers les étudiants à nom trop étranger à leur goût, ou du moins la suspicion de tels actes.

J'ai entendu mentionner l'effet inverse : quand une copie écrite probablement par un non-francophone (au vu de son nom) contient des propos imprécis, on peut être plus indulgent que si on n'est pas au courant d'éventuelles difficultés linguistiques...