J'entends parfois que les titulaires de doctorats dans telle ou telle discipline ont du mal à trouver des emplois ou des financements. Dans mon domaine, c'est plutôt que nous n'arrivons pas à trouver des doctorants, du moins des doctorants suffisamment compétents pour mener à bien la recherche envisagée, et ce même si le financement est assuré et qu'il y a, sinon des débouchés dans la recherche (toujours rares), du moins des débouchés dans l'industrie.

Hypothèses envisagées :

  1. Nous ne savons pas vendre notre domaine aux jeunes (Mais alors, comment font les biologistes ? faire le laborantin sous la houlette d'un mandarin, c'est si sexy que ça ? et pourtant on trouve pléthore d'étudiants pour cela).
  2. Nous proposons des choses trop difficiles. (Il me semble qu'il y a pire : en mathématiques pures, on ne prend que de très bons étudiants, car c'est une discipline où il est vain de prétendre faire du neuf à moins d'être très bon.)
  3. Les étudiants qui pourraient être intéressés trouvent des emplois bien payés dans l'industrie.

Nos instances dirigeantes nous conseillent d'importer des indiens ; des collègues mathématiciens ont mis en place une filière d'importation de chinois ; un collègue a une filière tchèque. Cela devient vraiment compliqué, les ressources humaines !