Quand j'étais plus jeune, il était évident que Le Monde était le journal de référence, que le Sénat, dominé par les élus ruraux, était forcément de droite, et qu'un jeune français qui visait un travail scientifique allait à l'université ou, mieux, dans une grande école en France.

Maintenant, Le Monde est un journal proche de la faillite qui édite un supplément qui n'envie rien aux magazines féminins, le Sénat bascule à gauche, et les jeunes français qui savent où est leur intérêt vont faire une thèse aux États-Unis ou travailler dans la City.