Nous entendons parler de l'intégration de la « théorie du genre » dans les ouvrages de SVT du secondaire. Il y a polémique, la « droite populaire » voit derrière elle une sorte de complot homosexuel pour influencer la jeunesse, etc.

Un seul problème : personne ne prend la peine de nous informer sur le contenu réel des ouvrages incriminés. Pour ma part, je ne sais toujours pas ce que l'on voulait expliquer dans ces cours. S'agissait-il de dire ce qui devrait être une banalité, mais qui ne l'est visiblement pas pour certains, que ce que l'on attache traditionnellement au sexe (les métiers masculins ou féminins, la coiffure, le vêtement...) est en très grande partie une construction sociale, qui a d'ailleurs évolué au cours du temps et dépend de la civilisation (*) ? S'agit-il d'autre chose ?

Comme d'habitude, on nous parle d'opinions et de commentaires, mais pas de faits.

(*) Deux petits exemples.

En France, on ne parle que de « femmes de ménage » et, de fait, je crois n'avoir jamais vu de personnel masculin nettoyer les bureaux ou « faire des ménages » chez des particuliers. En revanche, en Californie, on voit des équipes composées indifféremment d'hommes et de femmes, le plus souvent d'origine « hispanique » (mexicains).

Les cheveux longs et les boucles d'oreille sont traditionnellement associés aux femmes. Ce n'est qu'au cours des dernières décennies que l'on a vu des hommes en porter, et encore, cela n'est toléré que dans certains milieux (disons que cela passe si vous êtes chanteur, moins si vous êtes banquier), et cela a été décrit comme une sorte de dépravation moderne. Pourtant, à la cour d'Henri III, c'était chose courante.