Le débat sur la cherté des publications scientifiques et l'exploitation des institutions de recherche et du contribuable par une poignée de multinationales de l'édition ne sortait habituellement pas du monde universitaire, c'est pourquoi je suis enchanté que le Guardian publie un article sur le sujet.