Il y a actuellement une polémique autour du succès des expositions d'art contemporain au Château de Versailles. D'habitude, pour mesurer le succès d'une exposition, on compte les visiteurs ; mais comment distinguer ceux qui venaient pour le château historique et qui sont indifférents à l'exposition temporaire qui y est installée, ceux qui l'apprécient, et ceux pour qui elle gâche la vue ?

Ceci me rappelle un petit épisode amusant remontant au temps où j'habitais à Paris. Une amie nous avait donné des billets gratuits pour la pièce Anthropozoo, de Gildas Milin, au Théâtre de la Colline. Le public semblait essentiellement formé de groupes scolaires, qui sans doute eux aussi avaient des billets gratuits (c'est plus économique pour l'établissement, je suppose).

Ce n'était pas mauvais, mais, sous une apparence d'originalité futuriste, très convenu (dénonciation du militarisme, du formatage neuromédicamenteux, etc.) et surtout très long. Je n'aurais pas assisté à ce spectacle si j'avais dû payer. J'ignore si ces places gratuites ont été décomptées avec les autres dans le succès de la pièce...