Je vois certains s'étonner qu'une grande puissance comme les États-Unis puisse frôler le défaut de paiement.

Rien de nouveau, il me semble que c'était déjà le cas de la France de Louis XIV (il est vrai qu'elle devait payer en métal précieux et ne pouvait créer de la monnaie, comme le font les USA, qui trouvent toujours des gens pour en vouloir).

Dans les deux cas, les guerres, c'est ruineux.