Mon éminente collègue Claudine Tiercelin occupe maintenant la chaire de philosophie du Collège de France, où elle a prononcé sa leçon inaugurale le 5 mai dernier.

Cette nomination ne fait visiblement pas que des heureux : le Nouvel Observateur n'hésite pas à la qualifier d' « inconnue du Collège de France ». Curieusement, ce magazine relève comme signe du manque de reconnaissance scientifique de Mme Tiercelin l'absence de fiche Wikipédia à son nom : ce serait bien la première fois que le microcosme du journalisme culturel prendrait Wikipédia comme référence... Pour ma part, je me méfie des connaissances des journalistes français sur qui est ou non connu en matière scientifique ou universitaire : il me semble qu'ils ne connaissent le plus souvent que les personnages les plus médiatisés, ceux intervenant dans les journaux et à la télévision, ainsi que quelques titulaires de prix prestigieux, et ignorent les scientifiques les plus reconnus dans leur discipline.

L'hostilité perceptible dans l'article du Nouvel Obs s'explique peut-être, par ailleurs, par les opinions franches de Mme Tiercelin, qui n'hésite pas à dire, à propos des « éthiciens » français :

beaucoup se croient surtout obligés de procéder à des évaluations de surplomb que, la plupart du temps, n’importe quel homme de bien et de bon sens, formulerait aussi bien et souvent mieux.

Autrement dit, elle considère que la position d'« intellectuel polyvalent » qui donne un point de vue généraliste, ne relève pas spécifiquement du travail du philosophe ou même du philosophe éthicien ; au contraire, n'importe qui ayant suffisamment de connaissances et de bon sens peut valablement proposer ce type d'opinions.

Cette position rejoint celle de son prédecesseur, Jacques Bouveresse, qui dénonçait la dérive d'une partie du monde intellectuel français vers une espèce de philosophie mondaine. Mme Tiercelin dit d'ailleurs :

Mais comme disait Peirce, pour déverser la philosophie à la louche, il y a toujours eu des marchands de soupe à tous les coins de rue.

On comprend que pareille attitude suscite l'hostilité de certains !

Réf:

Bourdieu ,Sur la télévision

Bouveresse, Prodiges et vertiges de l'analogie