Je suis actuellement à l'EPFL en train notamment de traiter des problèmes demandant accès à Internet, une partie des données utilisées étant à mon laboratoire ou sur d'autres sites. Malheureusement, la connexion WiFi est instable.

Le WiFi, cela partait d'un bon sentiment : pouvoir se connecter sans fil, ce qui évite l'installation d'infrastructures envahissantes. Hélas, en pratique, cela n'est pas si simple.

Les installateurs d'accès WiFi semblent obsédés par l'idée que des malandrins pourraient utiliser leur beau réseau.

Au mieux, ils installent un système qui demande, au début de la connexion, de cliquer dans une boîte de dialogue pour s'engager à ne pas pirater (ce qui est à peu près aussi stupide en termes légaux qu'un restaurateur ou un hôtelier demandant à ses clients de cocher une case s'engageant à payer leur repas ou leur nuitée) — problème, ce système intercepte les connexions et peut provoquer différents problèmes techniques.

Certains croient intelligents de bloquer toutes les connexions sortantes à part les connexions Web, s'imaginant sans doute empêcher le « piratage » et les réseaux pair-à-pair. Cela bloque notamment les connexions ssh dont je me sers pour le travail. En revanche, cela ne bloque pas forcément le pair-à-pair... (contournement : avoir un sshd qui tourne sur le port 443)

D'autres mettent en place un système d'authentification par login et mot de passe. La plupart de ces systèmes interceptent les connexions au début, avec les problèmes déjà cités plus haut, sans parler du fait que certains oublient périodiquement que la connexion est en cours, donc redemandent le login et le mot de passe. D'autres utilisent les modes d'authentification WPA du WiFi : ceux-ci sont très pénibles à configurer (terminologie non uniforme entre les fabricants, certains paramètres ou types de configuration portant des noms différents entre Windows, Linux, le fabricant de la borne etc.), et.. certains équipements ne supportent que certains modes. Par exemple, le système Eduroam, destiné au monde de la recherche et de l'enseignement supérieur, utilise un mode d'authentification WPA non supporté par les téléphones Blackberry.

Au final, plus c'est compliqué, plus ça a de chances de ne pas fonctionner, ou de couper aléatoirement les connexions, comme le WiFi que j'utilise actuellement à l'EPFL.