On parle beaucoup de « civiliser » l'Internet, qui serait une zone de non-droit, une sorte de Far West.

Petite remarque d'ordre historique : quand par le passé on s'est proposé de « civiliser », s'il le faut par la force, des populations

  1. Cela démontrait une condescendance inouïe, puisqu'on niait la qualité de civilisées aux populations concernées, qui parfois provenaient de civilisation fort riches culturellement.
  2. Cela s'est traduit par divers abus.
  3. Cette apparente bonne volonté civilisatrice, par ailleurs fort condescendante, masquait souvent des intérêts financiers et politiques.

Personnellement, j'aurais choisi un autre vocabulaire. Lapsus révélateur ?