On nous parle beaucoup de légumes ou de lait qui seraient contaminés par de l'iode-131 au Japon. Que l'on me permette une petite remarque.

L'iode-131 est un élément radioactif de demi-vie environ 8 jours. Autrement dit, au bout de 8 jours vous n'avez que la moitié de la quantité originelle. Le reste s'est désintégré, en irradiant au passage le voisinage, notamment votre thyroïde si vous l'avez consommé dans votre nourriture ou votre boisson sans avoir consommé de pastilles d'iode non radioactive, qui « saturent » cette glande au point qu'elle ne peut plus absorber d'iode supplémentaire. Au bout de 16 jours vous n'avez que le quart, de 24 le huitième, et ainsi de suite; au passage, ça produit du xénon-131 mais celui-ci est un gaz rare non radioactif. Les mesures japonaises rapportées et traduites par la CRIIRAD (que je remercie au passage) indiquent des taux d'iode-131 dans les légumes 8 fois supérieurs aux normes. Pour les ramener dans la norme, il suffit de laisser les légumes reposer un mois.

Bref, le problème de l'iode-131 dans les aliments est résolu à condition de ne plus consommer de légumes frais et de lait frais. Je doute d'ailleurs franchement que le japonais moyen consomme beaucoup de lait frais... Peut-être les enfants, qui ont le plus à craindre de l'iode-131, en consomment-ils plus ?

En revanche, l'iode dans l'eau de consommation est bien plus inquiétant... Cela dépend sans doute du type de captage : de l'eau de rivière filtrée (comme p.ex. pour une bonne partie de l'alimentation de Paris, puisée dans la Seine) en contient sans doute largement plus que des captages en profondeur, du simple fait que l'eau met du temps à descendre de la surface vers les nappes où on la puise...

Ce qui est plus inquiétant, c'est le césium-137, demi-vie 30 ans. Ça a l'air d'une belle cochonnerie. On n'aurait pas aussi un peu de strontium-90 ? C'est merveilleux, ça se fixe dans les os.

PS Dans la province d'Ibaraki, on monte à 27 fois le taux autorisé en iode-131 et à 4 fois le taux en césium-137. Le lait de Fukushima est à 5 fois le maximum autorisé en iode-131.