Au vu des évènements de Fukushima, on ne peut que se poser quelques questions concernant la conception des réacteurs.

  1. Les problèmes semblent très clairement aggravés par l'empilement au dessus du réacteur de la piscine de stockage des cœurs usagés : en cas de problème sur l'un, on a du mal à intervenir sur l'autre. Quelle est la motivation de pareil système ? Ne pas avoir à trop déplacer des matériaux hautement radioactifs sur de grandes distances ? Garder un design compact, qui ne prenne pas trop de place ?
  2. On a mis une enceinte de confinement autour du réacteur et on a prévu un dispositif d'arrêt rapide de la réaction en chaîne, ce qui est très bien, mais on a placé dans des bâtiments peu protégés des dispositifs essentiels pour le refroidissement des cœurs, notamment les groupes électrogènes. Qu'en est-il en France, par exemple à la centrale du Blayais ?
  3. Certes, les réacteurs sont protégés par leur enceinte du confinement du risque d'impact direct d'un petit avion, par exemple, mais qu'en est-il des piscines de stockage situées à proximité ?
  4. Est-il possible de prévoir des dispositifs de refroidissement passifs, par convection naturelle ?

J'admets, ce sont des questions techniques, mais elles me semblent importantes. Les catastrophes ne naissent pas du seul évènement imprévu ou de la seule erreur humaine ; elles démontrent une mauvaise conception des dispositifs de sécurité, les modes communs de panne, les mauvais présupposés, les mauvaises procédures.