Le Japon a construit des réacteurs nucléaires en zone sismique, près de failles. Il faut dire que tout le Japon est en zone sismique, donc le choix était de construire ou non des réacteurs nucléaires. Le Japon, pays insulaire densément peuplé avec peu de ressources énergétiques, a fait le choix d'en construire.

Ceux qui en France se gausseraient de ce choix japonais pourraient être intéressés par la localisation des centres nucléaires français suivant :

  • CEA Cadarache, sur la faille de la Durance. (Il me semble me rappeler avoir entendu un géophysicien de l'Institut de recherche sur la sûreté nucléaire pester contre les gens qui volent les batteries des réseaux de capteurs sismiques dans la région...)
  • Centrale nucléaire de Fesseinheim, sur le fossé rhénan, zone sismique
  • Institut Laue-Langevin, réacteur de recherche, situé dans la ville de Grenoble, zone sédimentaire (amplificatrice de secousses) dans une zone sismique.

Certes, la sismicité française est sans commune mesure avec celle du Japon, mais quand même...