Je suis le compte twitter de Cécile Duflot. Depuis les nouvelles d'incidents nucléaires au Japon suite au tremblement de terre et au tsunami, les messages se succèdent sur le thème « on vous l'avait bien dit », annonçant de possibles catastrophes. On me dit d'ailleurs que Mme Duflot est assez modérée là dessus par rapport à certains de ses collègues de parti.

Nous sommes en pleine crise, et ne connaissons pas vraiment les faits — la presse française rapporte des dépêches d'agence, probablement par des traductions japonais vers anglais puis anglais vers français, rédigées et traduites par des journalistes qui n'ont pour la plupart pas ou peu de connaissances en matière de nucléaire. Dans ces circonstances, l'honnêteté intellectuelle impose une certaine prudence.

Il me semble également qu'il y a un certain manque de décence à vouloir marquer des points politiques alors qu'on en est à rechercher et sauver les victimes et à éteindre les incendies.

On me dira que la droite fait de même : à chaque fait divers sordide, la dénonciation du laxisme des juges, des menaces de sanctions contre des fonctionnaires débordés, et une proposition de loi réformant le code pénal ou de procédure pénale. Certes ; mais la droite ne se pare guère des oripeaux de l'honnêteté, on sait à quoi s'en tenir.

La classe, vraiment.

PS Je cite Cécile Duflot « Le nuage... La marmotte... Pourquoi des centrales sur une faille sismique ?RT @Le_Figaro Les centr nucléaires japonaises ont échappé au pire ».

Si l'on ne peut construire de centrales à proximité de failles sismiques, alors il ne faut en implanter aucune au Japon. Le Japon est un pays déjà largement dépendant de l'extérieur pour les matières premières et même la nourriture, il a fait le choix de limiter la dépendance au pétrole en mettant en place des centrales nucléaires. J'ignore quelles sont les alternatives ; notamment, on pourrait également dire « Pourquoi des barrages hydroélectriques sur une faille sismique ? ». En tout cas, il paraît difficile de porter pareils jugements politiques depuis la France...

Mais peut-être s'agit-il de préparer une campagne au sujet de la vallée de la Durance (autrement dit, la faille de la Durance) et du centre de Cadarache ?

PS² Je n'ai évidemment aucune nouvelle de mes collègues japonais qui m'ont gentiment invité à faire des conférences à l'Université de Tōhoku (Sendai) en octobre dernier.

PS³ Preuve qu'il faut se garder de commenter au vu des nouvelles rapportées par les médias : j'entends ici et là des histoires d'explosion hydrogène « utilisé pour le refroidissement de la centrale ». Quand on lit ça, on a l'impression que l'hydrogène est utilisé pour refroidir comme l'eau ou l'air le sont dans un moteur d'automobile. Les centrales française (hors Phénix) et la centrale japonaise en question sont refroidies à l'eau, et l'hydrogène est soit un additif, soit est produit par oxydation de métaux du réacteur par l'eau surchauffée.