Encore un courrier du type « cher collègue, pourrais-tu lire cet article et me faire un rapport ». Je lis le sujet de l'article, intéressant — le courrier va sur la pile (virtuelle) de ce qu'il faut lire plus en profondeur.

J'ai compris plus tard pourquoi je trouvais intéressant le sujet de l'article. En effet, les recherches que l'on m'avait demandé d'évaluer ont été menées dans le cadre d'un projet dont je suis l'un des animateurs ; notamment le premier auteur était post-doctorant chez moi. J'ai donc refusé ce travail de relecture, en mentionnant le conflit d'intérêts.

Ceci nous ramène encore une fois au problème des conflits d'intérêts dans l'évaluation scientifique. Il est souhaitable que ceux qui évaluent un travail, une équipe, un laboratoire, soient à même de bien comprendre les enjeux, l'originalité ou l'absence d'originalité de telle ou telle approche... mais dans ce cas, ils connaissent très probablement de près ou de loin les personnes qu'ils doivent évaluer.

La difficulté est de fixer la distance.