J'ignore si parmi mes lecteurs il y aurait des policiers, gendarmes ou douaniers, mais je me pose quelques questions sur les « go fast », dont on entend parfois parler dans les faits divers. Le « go fast », nous dit-on, est un convoi typiquement formé de trois puissantes automobiles roulant à quelque distance l'une de l'autre : une en avant-garde, pour repérer d'éventuelles difficultés, une deuxième, portant la charge à transporter, typiquement des drogues illicites, enfin une troisième en arrière garde, pour apporter des renforts si besoin. Son nom vient de la vive allure à laquelle il roule.

J'avoue ne pas comprendre l'intérêt qu'il y aurait de rouler en permanence à vive allure. Il me semble que c'est un bon moyen pour se faire « flasher » (les véhicules sont en général volés, ce n'est probablement guère gênant) ou, plus ennuyeux, arrêter par la police ou la gendarmerie. En tout cas, c'est un bon moyen pour attirer l'attention. Il ne faut pas oublier que Timothy McVeigh le terroriste d'Oklahoma City, s'est fait prendre pour une bête infraction au code de la route lorsqu'il s'enfuyait des lieux du crime.

Je comprends en revanche que les délinquants veulent disposer de véhicules puissants en cas de problèmes inopinés.

La seule hypothèse raisonnable me paraît être qu'ils se méfient principalement des dénonciations (à la police ou à des gangs rivaux) et d'éventuels barrages ou guet-apens placés spécifiquement sur leur route, d'où la nécessité d'aller vite et d'éventuellement changer de route en dernière minute.