Je l'avoue, j'ai un vice : quand je conduis aux États-Unis, j'aime mettre sur l'autoradio de la talk radio (p.ex. Sean Hannity), ou encore de la radio chrétienne.

Hier, Glenn Beck nous mettait en garde contre les tentatives de « normaliser » le fait d'être socialiste ou communiste ; en effet, la menace rouge, portée en sous main par l'administration Obama, risque de miner les bases de l'Amérique. Ce matin, il protestait contre les mesures de sécurité dans les aéroports (évidemment, elles dataient de l'administration Bush, mais le but est de protester contre l'administration Obama et de blâmer l'ACLU au passage).

Ensuite, j'ai écouté un show fort intéressant, qui interprétait certains passages de l'Apocalypse de Saint Jean au vu de passages de l'Exode : tandis qu'avec l'Ancienne Alliance, il y avait un temple terrestre où Aaron et ses descendants brûlaient de l'encens, avec la Nouvelle, il y a un temple céleste (au Paradis) où Jésus fait les mêmes rituels et brûle de l'encens, qui représente les prières des fidèles. J'avoue ne pas très bien comprendre comment Jésus, qui est une partie de Dieu, peut intercéder auprès du Père, qui est une autre partie de Dieu, en brûlant de l'encens, objet matériel, dans un lieu spirituel, mais tout cela dépasse sans doute mon faible entendement. Je me rapporterai au besoin à la Bible judicieusement placée dans ma chambre d'hôtel par les Gideons. Un peu plus tard, on expliquait que le succès de la Constitution fédérale américaine (considérablement plus stable que celle d'autres pays) s'expliquait sans doute par le fait que ses concepteurs s'étaient fréquemment référés à la Bible.

Édifiant, non ?