Ce qui se passe quand on a le dos tourné : le Parlement européen a voté en 2009 l'extension des droits voisins à 70 ans.

Concrètement, cela veut dire que les droits des interprètes et producteurs de musique s'étendront maintenant 70 ans après l'interprétation (ou la première commercialisation du disque) et non 50 ans comme actuellement.

Comme d'habitude, on a présenté cette loi comme devant bénéficier aux « artistes », notamment ceux parvenus à l'âge de la retraite... mais dans ce cas, pourquoi les producteurs sont-ils concernés ?

Sauf erreur, l'extension n'a pas encore été adoptée par le Conseil des Ministres européens.