Notre équipe de recherche possède une « clef 3G » : un espèce de berlingot à brancher dans un port USB, contenant une carte SIM, et permettant de se connecter à Internet via les réseaux GSM ou 3G.

Ce genre d'outil peut notamment être utile dans des situations d'urgence, par exemple la conjonction d'une date limite d'envoi de dossier, d'un déplacement obligatoire et de collègues qui attendent la dernière minute pour vous transmettre les informations à mettre au dossier (toute ressemblance avec des collègues du plateau de Saclay est voulue).

J'ai donc entrepris de tester ce dispositif sur mon ordinateur portable, équipé de Linux (*), distribution Ubuntu 10.04LTS. En effet, il vaut mieux essayer ce genre de choses à l'avance que se retrouver pris au dépourvu le jour venu.

J'ai pour cela utilisé Network Manager, l'outil de gestion de réseau par défaut de cette distribution. Évidemment, cela n'a pas fonctionné.

Après lancement de divers programmes (et notamment modem-manager') en mode déboguage, j'ai compris la source du problème. Mon ordinateur a une carte 3G interne (qui prend le numéro 0 dans l'énumération des modems 3G), qui est détectée avant la carte 3G externe (qui prend le numéro 1). Network Manager « voit » correctement la carte externe... mais essaye systématiquement de se connecter via la carte interne, ce qui bien évidemment échoue.

Qu'à cela ne tienne, me direz-vous, il suffit de prendre la carte SIM et de l'utiliser avec la carte 3G interne. Manque de chance, la carte interne dit toujours que la SIM n'est pas insérée, et ce y compris sous Windows (?).

Retour donc à Linux, solution trouvée : désactivation de la carte 3G interne dans les paramétrages DELL (autrement dit, « dans le BIOS », choix « internal WWAN »).

Gag suivant : les logiciels de connexion exigent un code secret de la carte SIM... qui s'avère être 0000 !

Moralité : Il y a une dizaine d'années, configurer quoi que ce soit (carte graphique, disques durs etc.) sous Linux demandait des interventions manuelles (modelines dans xf86config, hdparm pour activer le DMA, etc.), mais une fois qu'on l'avait fait on comprenait ce qui se passait. De nos jours, dans l'ensemble, tout marche tout seul, mais quand il y a un problème, c'est difficile d'intervenir manuellement. Je suis totalement incapable de lancer une connexion Internet via une carte 3G « à la main » ! Et il y a une multitude de fichiers de configuration pas très bien documentés...

PS Pour une raison totalement non identifiée, la 3G interne « voit » maintenant la carte SIM.

(*) Si vous êtes Richard M. Stallman ou un de ses admirateurs, prière de remplacer Linux par GNU/Linux aux endroits adéquats.