Non, il ne s'agit pas de la énième histoire d'étudiants en histoire ayant recopié des bêtises sur Wikipédia.

En l'espace de quelques semaines, deux étudiants m'ont contacté pour demander le programme qui génère les cartes pour le petit logiciel de cartographie que j'avais fait (avec l'aide de mon collègue Julien Cervelle) pour un examen de l'an dernier à l'École polytechnique. L'une était particulièrement pressante.

J'avoue un certain amusement. Très probablement, il y a un enseignant qui quelque part a demandé comme projet de fin d'année de réaliser un outil de calcul de chemins GPS, et ces étudiants souhaitent reprendre notre programme en le faisant passer pour le leur... et n'hésitent pas à m'écrire pour cela.

Notons le culot impressionnant ! Ou est-ce la désespérance ? Cela me rappelle comment en 1999 une brochette d'étudiants tous situés sur la même rangée m'avaient rendu une interrogation avec la même réponse fausse, identique au point-virgule près... et m'avait ensuite expliqué que c'était un pur hasard.

Disons-le franchement, je n'ai aucune envie de les aider !

(Qui plus est, franchement, mon code de lecture et recodage du format OpenStreetMap est assez peu montrable. Si j'avais le temps, un jour, je referais un truc plus propre...)