Lu sur 20minutes.fr :

La castration chimique est-elle déjà utilisée en France? Oui. Dans le cadre d'une condamnation à un suivi socio-judiciaire, un délinquant sexuel peut être placé sous le contrôle d'un juge d'application des peines. Celui-ci peut prononcer une injection thérapeutique, c'est à dire une obligation de soins.

Un juge n'ordonne pas une « injection », car seul un médecin peut prescrire un traitement médical. Il prononce une « injonction », c'est-à-dire qu'il enjoint le délinquant à se soigner.

En ce qui concerne la castration chimique, j'ai écrit un petit article sur la condamnation d'Alan Turing pour homosexualité.