Quelques faits méritent d'être rappelés. Laurent Cabrol est un animateur de télévision. Il n'est pas scientifique, et encore moins climatologue. Certes, il a présenté la météo à la télévision, mais cela ne vaut bien sûr pas qualification.

M. Cabrol a publié un ouvrage dans lequel il remet en cause les travaux des spécialistes du climat et leurs conclusions concernant le réchauffement climatique. Il en a bien sûr le droit. Ceci dit, un tel travail reste le travail d'un amateur.

Mais, voyez-vous, cet amateur est animateur de télévision. De fait, il occupe une position privilégiée dans l'espace médiatique. Car, c'est bien connu, le moindre journaliste peut s'improviser spécialiste de n'importe quoi et en remontrer aux chercheurs. Et, bien sûr, il obtiendra une publicité et un accès au média qu'aucun scientifique ne peut espérer, à l'exception de quelques vedettes habituées des plateaux.

Nous vivons en effet dans la société du spectacle. Dans cette société, ce sont aux personnes qui passent à la télévision que l'on attribue le travail de la foule de personnes qui leurs fournissent les choses à raconter. C'est ainsi que l'on considère comme un grand journaliste le présentateur du journal télévisé, que l'on considère comme un météorologue spécialiste du climat le présentateur de la météo, que l'on considère comme un expert toutes catégories le présentateur de Questions pour un champion.

Nul doute, en effet, que savoir parler devant les caméras est un brevet de connaissance. Car, voyez-vous, ces gens qui passent des concours horriblement difficiles, qui mènent des études longues, qui étudient un problèmes depuis des années, ces gens doivent être bien médiocres, sinon ils seraient aussi à la télévision.

2/5/2008. Valeurs Actuelles publie un article très critique sur Wikipédia, qualifiée de « fast-food encyclopédique ». Notamment, on y déplore l'écriture d'articles par des amateurs, le manque de recul historique, etc.

Valeurs Actuelles rend ici presque explicite une attitude que je soupçonnais depuis longtemps. Le microcosme de la presse parisienne n'est pas hostile à Wikipédia car c'est l'œuvre d'amateurs. Non, elle lui est hostile car c'est l'œuvre d'amateurs qui ne sont pas journalistes.